Folies Scolaires

Folies Scolaires

Quand l'écriture redevient lisible...

L'écriture de Yoan avant rééducation, sur son carnet de correspondance. 
Difficile pour les parents d'avoir accès à l'information...

L'écriture de Yoan avant rééducation, sur son carnet de correspondance.
Difficile pour les parents d'avoir accès à l'information...

Yoan, en CM2, avait de grosses difficultés d'écriture. Celle-ci était non seulement lente mais aussi quasi illisible. Les adaptations pédagogiques ne réglaient pas le problème et la graphie continuait à se dégrader malgré un suivi d'ergothérapie depuis 3 ans. 

Même si l'ergothérapeute avait prévu un passage à l'ordinateur pour la 6e, le père de Yoan voulait que son fils garde un contact minimal avec l'écriture manuscrite, ne serait-ce que pour la vie quotidienne.

 

Lors des premières séances, il s'avérait que Yoan était non seulement découragé, ce qui est bien naturel quand on a été si longtemps en échec, mais aussi largement bloqué. 

Même les gestes de base étaient difficiles, comme ci-contre la pointe (le i), que Yoan n'arrivait pas à faire. 

 

Grâce à ses efforts, avec l'aide de son père et le soutien de "Stremont" (le petit monstre vert reçu en première séance pour développer sa motricité fine), Yoan a dépassé ses blocages et considérablement gagné en fluidité au fil des séances. 

 

 

Après 4 séances, le maître note déjà des progrès à l'école.

Après 4 séances, le maître note déjà des progrès à l'école.

Les efforts s'avèrent payants. En voici quelques exemples.

 

Yoan, au début de la rééducation. Le crayon est vertical, le pouce gêne le mouvement des doigts, la feuille est droite, pas tenue, et Yoan commence à écrire au milieu...

Yoan, au début de la rééducation. Le crayon est vertical, le pouce gêne le mouvement des doigts, la feuille est droite, pas tenue, et Yoan commence à écrire au milieu...

Après quelques séances, il est déjà plus à l'aise.

Après quelques séances, il est déjà plus à l'aise.

Un mot illisible sur le carnet de correspondance, en décembre.

Un mot illisible sur le carnet de correspondance, en décembre.

En avril, même si tout n'est pas parfait, le message est clairement lisible.

En avril, même si tout n'est pas parfait, le message est clairement lisible.

Les devoirs dans l'agenda en décembre...

Les devoirs dans l'agenda en décembre...

...et en avril.

...et en avril.

Dictée de mots en classe en décembre.

Dictée de mots en classe en décembre.

Les mêmes mots dictés en cabinet en juillet.

Les mêmes mots dictés en cabinet en juillet.

Bravo encore à Yoan, dont les progrès constituent un véritable message d'espoir  pour les élèves en difficulté graphique! 

Il s'attaque même désormais, et avec succès, aux majuscules cursives!

 

D'autres exemples de progrès.



06/07/2021

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres