Folies Scolaires

Folies Scolaires

Mes classes de 6e, 2017-2018

     Voici un test que j'ai fait passer en fin d'année de 6e  auprès des élèves de deux classes (47 élèves présents ce jour-là).  (Résultats détaillés dans le document ci-dessous.)

 

     Une moitié des élèves devait copier un texte projeté au tableau pendant 5 minutes. Ils devaient ensuite retourner la feuille et écrire ce qu'ils avaient retenu. Pendant le temps de copie, chaque élève était observé par un camarade qui devait tracer une barre sur un exemplaire du texte à chaque fois que le premier élève relevait la tête pour regarder le modèle.

     La moitié des élèves ont donc copié un texte, l'autre moitié un autre texte. De plus, le deuxième groupe était prévenu de la manière exacte dont se passait le test (à savoir que l'on notait à quels moments il regardait le texte, et qu'il devrait ensuite en restituer le sens).

 

     "Je n'ai pas lu le texte, je l'ai copié!" m'a dit une élève quand je lui a demandé de redire ce qu'elle avait retenu. Dissociation totale entre deux activités qui pourraient sembler indissociables... Cela explique les "stratégies (si l'on peut dire) de copie" aberrantes, la lenteur qui s'ensuit et l'inefficacité du travail.

 

     Ex de regards portés sur un texte par une élève:  (barres mises par mes soins, au cours de l'année, sur un autre texte que celui du test):

 

A plat / ven/tre / d/ans le / pré,/ D/el/phi/ne / et / M/arinette / étudiaient / leur / géo/gra/phie / dans / le même / livre, / et il / y avait / un canard qui / all/on/geait le cou / entre / leurs deux / têtes / pour rega/rder / les carte/s et / les imag/es/.

 

     L'élève a regardé le texte à chaque fois qu'il y a une barre, soit 37 fois pour copier 37 mots. Cela paraîtrait très préoccupant  qu'une élève de 6e ne retienne qu'un mot à la fois quand elle recopie un texte. En l'occurence, cela serait moindre mal, car on constate que l'élève en question n'use même pas du découpage de la phrase en mots, ce qui est le niveau zéro de la syntaxe, mais copie tantôt plusieurs mots, tantôt un seul, tantôt une syllabe, tantôt quelques lettres, sans que l'on puisse justifier ces arrêts par des vérifications orthographiques. Une chose est sûre: l'élève n'a pas lu le texte en même temps qu'elle le copiait.

 



01/09/2018